Teodora Zuloaga Estringana

Le 17 mai 1876, naissait la plus jeune des filles de Emilia Estringana et de Daniel Zuloaga Boneta. Par son travail comme céramiste, elle fut un exemple pour son époque de la femme libre et indépendante de même que sa sœur Esperanza. Les artistes de cette époque voyaient en elle et ses sœurs la femme, l’idéal de la femme espagnole. C’est pour cette raison qu’elle, elles furent représentées sur de nombreuses peintures et céramiques.

Gaie et optimiste, Téodora aimait poser pour peintres et photographes.
Elle épousa l’archiviste de Ségovie Antonio Mazorriaga Martinez, mais elle se retrouva veuve et sans enfants en 1944

Elle eut un bon succès professionnel ; en 1925 le gouvernement espagnol l’envoya, avec sa sœur Esperanza, à Sèvres pour y étudier la céramique. Durant toute sa vie, elle participa avec ses céramiques et celles de son fére Juan et de sa sœur Esperanza à de nombreuses et importantes expositions dans le monde entier .

A la mort de Esperanza, Teodora se chargea de l’atelier de céramique, plus que son frère Juan, surtout à partir du moment où celui-ci fut interné dans l’ hôpital psychiatrique de San Juan de Dios à Palencia.

Elle fut aussi la directrice du Musée Zuloaga entre 1948 et 1969. Elle mourut à Ségovie le 30 octobre 1976.